Un des axes de Cohérence Consultant pour parvenir au progrès a toujours été de donner du sens : réfléchir à nos valeurs et au « pourquoi » de nos actions, car s’il est bien utile d’avoir une boite à outils, il est encore plus utile de savoir ce que l’on veut construire.

Alors, lors d’une formation sur le pilotage du changement, le progrès continu, ou le management ; il est utile, essentiel,  de revenir sur le parcours  de notre espèce pour lire autrement l’histoire de nos entreprises et de nos équipes et se donner un peu plus de vision.

Voici donc le troisième volet de l’histoire d’Homo sapiens :

La 1re partie est ici, et la 2e

Nous reprenons notre histoire sur un petit morceau du globe :   le pourtour de la mer méditerranée. Par les échanges qu’il permet entre différentes civilisations et par sa capacité à faire apparaître des religions qui portent de nouvelles valeurs (de liberté et de dépassement de soi notamment) le berceau méditerranéen va être un terreau favorable à l’avènement du monde moderne. 

Carte de Salviati, 1525

Cette carte est incroyable. Pourquoi ? Car c’est une des premières cartes produites par l’homme avec du vide. Elle symbolise le changement de mentalité profond que vivent les Européens de cette époque. L’acceptation que l’on ne sait pas tout, tout n’est pas marqué dans les livres saints.  Cela va leur donner l’envie d’explorer… et de conquérir.

Copernic par Jan Matejko

Progressivement les questions religieuses ne dominent plus autant l’esprit de l’homme. Arrivent alors les scientifiques : Copernic, Galilée, Lavoisier, Newton, Darwin… Le point commun de leurs découvertes : elles modifient progressivement, mais en profondeur, notre vision du monde et nous font comprendre que de l’infiniment grand à l’infiniment petit, vers le passé ou vers le futur, tout est en mouvement, tout change, tout se transforme. Si excitant, et si effrayant. 

Le Serment du Jeu de paume par Jacques Louis David

Puisqu’il n’y a pas d’ordre divin établi et que tout change tout le temps, pourquoi ne pas fixer nous-mêmes l’ordre qui nous semble le meilleur ? L’humanité amorce une longue réflexion sur l’Équité et la Liberté. Bien sûr, c’est ici par et pour « le Mâle blanc ». Mais une porte est en train de s’ouvrir.

Tissage de coton en Grande-Bretagne (série North & South)

L’industrialisation commence en Angleterre il y a 200 ans. La mentalité des « occidentaux » de l’époque leur fait prendre le train plus vite que le reste du monde. Cela changera bien sûr.
L’industrialisation va provoquer des révolutions à répétition : énergétique (charbon, pétrole, électricité, gaz, nucléaire…) et technique (train, téléphone, ampoule, radio, photographie, production en série, automobile, aviation…). Le monde devient plus proche et plus confortable. Bien sûr : d’autres conséquences se profilent.

Graph par OurWorldindata

Il y a des avantages indéniables à toutes ses révolutions. Comme ce graphique sur le taux de mortalité enfantine le montre de manière si impressionnante : l’association de la révolution scientifique et de l’industrialisation permet à  la médecine et à la santé publique de faire un bon en avant extraordinaire.

L’industrialisation est le deuxième changement majeur dans le quotidien humain, seule la sédentarisation a eu ce niveau d’impact, et ce bouleversement n’a que 200 ans. Nous savons que notre corps n’a pas encore digéré la sédentarisation, vieille de 12 000 ans. Mais est-ce que notre esprit a eu le temps, en 200 ans, de digérer l’industrialisation ? Et bien sûr, ce n’est pas fini, car  il va s’en passer encore des choses pour arriver en 2020. 

Notes et remerciements : même si cet article est une extrême synthèse (et donc une trahison) orientée formation en entreprise, j’ai essayé d’être le plus juste possible. À ce titre, les conférences de divers professeurs au collège de France et les livres Sapiens de Yuval Noah Harari et Facfulness de Hans Rosling ont été d’une grande aide.