Coherence Consultant voeux 2018

Est-ce que je peux choisir ce qui me nourrira cette année ?

De quoi vais-je remplir les journées, les heures, les minutes à venir ?

Oui, je réalise que la navigation sans fin sur réseau social à la recherche de mon shoot de « like » me déprime, alors que cet échange de messages instantanés avec mes amis, en bienveillance et vérité, me rend joyeux.  Oui, je vois que la consommation boulimique de cette série TV à suspense m’engloutit alors que cette vidéo, issue du long travail de quelques hommes, m’énergise, me connecte à l’humanité et à mon envie de créer du neuf. Je sais que la lecture de cet article d’actualité polémique me perd alors que ce livre m’éclaire et me fait grandir.

C’est évident : certaines nourritures remplissent, alors que d’autres affament.

Et il en est de même avec la parole.

J’ai vu cette année les ravages de la médisance et de la critique facile. Quelle est donc cette partie de nous qui prend tant plaisir à rabaisser l’autre ?

Toujours, cela finit par se retourner contre celui qui l’emploie, faisant flétrir de l’intérieur les relations, pour qu’il ne reste qu’une odeur de rancœur.

Heureusement, j’ai vu aussi la puissance de la parole de bienveillance. Dans toutes ces phrases que l'on prend le temps de dire, pour s'extasier d'un travail, d'une réussite, aussi petite soit-elle ; dans tous les  remerciements, les reconnaissances ; à chaque fois que l'on arrive, l'espace d'un instant, à voir la beauté de l’autre :  cette parole fait apparaître la vie dans les cœurs les plus asséchés et guérit les plus grandes cicatrices de nos neurones.

Les temps sont courts ! Tant de choses à faire. Quelle nourriture choisir ?

Choisissons  bien et profitons de ces temps à venir avec nos proches, dans nos entreprises et partout où sont les humains.